C’est l’été et le soleil est revenu !

Mettons nous au frais avec de l’art. De l’art ? Hmm, j’adore ! En Bretagne, les propositions sont nombreuses. Je vais vous en proposer quelques-unes pour respirer de l’art sur la route des vacances.

En Côtes d’Armor :

–  Métamorphose, au château de la Roche-Jagu. Jusqu’au 3 octobre

Cette expo donne la part belle à douze artistes talentueux installés en Bretagne qui s’expriment là sur le thème de la métamorphose. Dans le château, vous verrez les belles propositions de Brigit Ber (photo et video), Fabienne Houzé-Ricard (les nids-racines), Sylvain Le Corre (aquarelles et installations), Matthieu Dorval (peintures), Guillaume Castel (sculptures et installations marines), Thierry Le Saëc (dessins, gravures et sculptures), Cécile Borne (installations réalisées à partir de déchets collectés sur le littoral), Les Concasseurs (Sylvain Descazot et Mathieu Lautrédoux). Ces deux derniers sont présents aussi dans le fabuleux parc dominant le Trieux, de même que Guillaume Castel, Corinne Guénot et le duo Sophie Prestigiacomo et Régis Poisson.

Je vous laisse découvrir la richesse de cette expo sur https://larochejagu.fr/metamorphose-regards-d-artistes

Sachez que sur place, il y un restaurant salon de thé très recommandé (photo).

–  Un Village, au Centre d’art GwinZegal à Guingamp

Chic, l’expo de photos de Madeleine de Sinéty a été prolongée ! Il faut absolument aller la voir, ne serait-ce que pour découvrir le lieu où elle est installée : une extraordinaire prison du XIXe siècle. La rencontre de cette femme (qui partageait son temps entre les USA et la France) avec Poilley tient de la gageure. Un jour d’été, excédée par les embouteillages ( !), elle décida de quitter la route nationale pour s’engager sur les chemins de traverse. Son coup de foudre avec ce patelin aux confins de la Bretagne et de la Normandie engendra 33 280 diapositives couleur et 23 076 négatifs noir et blanc. Car elle y vécut de 1972 à 1982 et immortalisa avec son objectif les gestes, l’intimité et la diversité des habitants entre deux mondes, entre deux époques. Décédée en 2011, elle n’a pas eu le temps de classer ces témoignages précieux. Seul le noir et blanc avait été partiellement dévoilé lors d’une expo à la BNF et d’une autre au Museum of Art de Portland. C’est donc Peter, son fils, qui a mis en lumière son entreprise, qui n’est ni celle d’une photographe répondant à une commande, ni celle d’une anthropologue.

Le très beau catalogue « Un village », bénéficie d’une aide à l’édition de la Région Bretagne et du soutien de l’Alliance Française du Maine, Portland, États-Unis.

https://villeguingamp.fr/index.php/culture-et-patrimoine/expositions/226-un-village-madeleine-de-sinety

Entre Côtes d’Armor et Morbihan

–  Lieux Mouvants.

Cette manifestation culturelle se déploie sur deux mois, sur les deux départements et dans cinq lieux naturels et sublimes. Créée en 2013 par Jean Schalit, le festival, devenu un incontournable de l’été en Centre-Bretagne, invite des personnalités, des artistes singuliers à échanger en toute simplicité sous un chêne, sur la lande ou dans le jardin d’un château. La 8e édition est dédiée au créateur, décédé en octobre dernier. Pour lui rendre hommage, elle reprend le thème qu’il avait prévu pour l’édition de 2020 : « Vive la vie ! ». Du samedi 3 juillet au dimanche 29 août. https://www.lieux-mouvants.com/

Notez que Lieux Mouvants accueille Abraham Poincheval le 15 août !  https://www.lieux-mouvants.com/evenement/abraham-poincheval-matthieu-verdeil-dans-larmure-dabraham/

En Ille-et-Vilaine

–       Masques d’Europe à la Maison des Cultures du Monde à Vitré

Cet été, la Maison des Cultures du Monde propose de s’émerveiller devant la richesse des traditions de masques en Europe ou encore de s’initier à la diversité des langues en découvrant les berceuses du monde collectées sur le territoire de Vitré Communauté.

L’exposition Masques d’Europe – Savoir-faire & imaginaires, retrace le parcours de ces étonnants masques, de l’atelier du créateur à la mascarade, proposant la découverte des matières, des savoir-faire et de l’imagination de ceux qui les créent. Programme des activités à consulter en ligne.
Jusqu’au 21 novembre 2021

–  Au-delà de la couleur. Le noir et le blanc dans la collection Pinault à Rennes.

C’est l’expo événement dans la capitale bretonne. Et rien à voir avec le gwenn-ha-du… quoique ! On connait le goût de l’homme d’affaire pour sa région d’origine. On connait aussi sa passion pour le football. La statue d’Adel Abdessemed représentant le coup de tête asséné par Zinedine Zidane sur Mazerrati en finale de la coupe du monde 2006 le rappelle. « Beaucoup d’oeuvres n’ont jamais été présentées dans les expositions de la Collection Pinault, en tous cas en France », précise le commissaire Jean-Jacques Aillagon – qui a quand même choisi de proposer dès l’entrée deux artistes emblématiques de l’art capitalistique : Jeff Koons et Damien Hirst. Est-ce un hasard si c’est un vautour qui accueille le visiteur (magnifique Waiting, de Sun Yuan & Peng Yu) ? Au fil de la déambulation, on oscille entre la sérénité de la scénographie et la folie exprimée par certaines œuvres. Vous serez saisi-e-s par l’installation de Maurizio Cattelan, par les photos d’Annie Leibovitz, de Richard Avedon ou de Jennifer Allora. Surtout ne manquez pas la video de Shirin Neshat pour sa beauté formelle et l’interrogation qu’elle suscite sur la place des femmes en Iran – et par extension dans le monde musulman.

Si la couleur est présente en micro-touches au couvent des Jacobins, elle éclate au Musée des beaux-arts. Je vous invite à la découvrir dans les videos du site KUB

https://www.kubweb.media/page/couleur-crue-exposition-musee-beaux-arts-rennes/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=NL-05-07-2021-CouleurCrue

A la semaine prochaine, pour d’autres idées d’expositions !


1 commentaire

APINES · 13 juillet 2021 à 12 h 00 min

Toujours un plaisir de lire tes découvertes…Affaire à suivre👏🏻👏🏻👏🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *