La nouvelle de la semaine – en ce qui me concerne – c’est la sortie du recueil de lettres publiées quotidiennement sur mon blog pendant le premier confinement. C’est toujours une joie de voir aboutir un projet dont l’objectif – au-delà de l’exercice d’écriture – était de mettre en œuvre la sororité. Et considérant que cet ensemble méritait mieux que la lecture rapide sur écran, nous avons décidé de le mettre sur papier. Cela a un coût (mise en page, impression…) et comme je n’avais pas le temps de lancer une campagne de financement participatif, nous avons vidé le compte de l’association (qui ne reçoit aucune subvention) et j’ai cassé ma tirelire. Une première distribution a été organisée au concept store Vacarme hier (merci Alice et Caterina !). D’autres rendez-vous seront proposés (dans le respect, etc…) mais si vous êtes impatient-e-s de vous le procurer, merci d’envoyer un mail à assocarrevip@gmail.com

Son coût ? 10€

Pour vous mettre en appétit, en voici l’avant-propos :

 

À la mi-mars 2020, l’association Carré VIP-Vieilles Pies a lancé un appel aux femmes (membres ou pas de l’association) pour se stimuler les neurones en cette période inédite, avec un objectif commun.

Deux axes de création étaient proposés – artistique ou littéraire – via ce mail :

« Suite à quelques échanges entre Vieilles Pies (eh oui, ça bavarde, ces bestioles-là !), nous sommes convaincues de la nécessité de se stimuler, car une fois qu’on aura fini de récurer sa bicoque et/ou son jardin et pour éviter de rester avachies toute la journée dans son nid, il faut s’occuper les mains et les neurones. 

Alors voilà, nous avons deux saines activités à vous proposer : 

– L’écriture d’un texte, lié à la façon de vivre votre confinement. Une observation (les oiseaux y jouent un rôle important, semble-t-il), une lecture, un plat mitonné, un tuyau, une expérience (avec vos parents, des voisins… ou la maréchaussée !), etc. Faites comme l’oiseau, c’est libre ! Exercez votre plume et envoyez-nous vos lettres, qui seront publiées sur le mcblog (qui évoluera à terme vers le blog de la Vieille Pie). S’il y en a beaucoup, on vise la publication quotidienne. Sinon, deux ou trois fois par semaine (et on parle d’une éventuelle publication papier après !) ;

– la création artistique. Vous maniez la plume, le crayon, le pinceau, les ciseaux, l’aiguille, l’objectif ? Lancez-vous en vue d’une expo collective qui se tiendra le premier vendredi post-confinement à la galerie MiM, rue du Dr Joly. Une œuvre max par personne… sauf s’il n’y en a pas beaucoup ! Pas de jury, pas de sélection, juste le plaisir de s’exprimer. Nous sommes évidemment dans l’incapacité de vous proposer une date, mais on a hâte de vous rassembler ! »

 

Les réponses ont afflué. La première à s’être lancée fut Dominique Brunier, violoncelliste qui participe à diverses formations, dont les DS avec Sylvie Jourdan – toutes deux ont été invitées de l’émission Carré VIP-Vieilles Pies www.carrevip-vieillespies.com. Puis Soaz Francius nous a envoyé une carte postale musicale d’Afrique. Le lendemain, Dominique Simon-Calafuri a proposé une recette, la première d’une série de notre experte en cuisine confinée et culturelle. D’autres, comme elles, y ont pris goût et ont envoyé plusieurs lettres. Moi-même, j’en ai rédigé une demi-douzaine, dont une très personnelle sur la rencontre de mes parents à Londres en 1949.

Ainsi, pendant près de deux mois, ces lettres nous ont fourni des trucs, du bricolage, des astuces pour mieux vivre le quotidien. Elles ont distillé de la poésie, de la nostalgie (ah, les touchantes histoires d’Anne-Marie Ropert !). Certaines nous ont fait découvrir les difficultés liées au handicap. D’autres nous ont incité-e-s à la solidarité avec des appels à financement participatif. On a même eu droit à une lettre d’amour à Didier Raoult ! Une des plus poignantes est sans doute celle d’Angélique Kourounis à la mémoire de Manolis Glezos.

Ces lettres ont rencontré un certain succès sur mon blog. Beaucoup de clics. Mais un temps de lecture vraiment court. « Pas étonnant, maman, c’est comme ça sur écran ! Il faudrait les rassembler, sur papier. » Voilà comment mes enfants, purs produits du monde 2.0, m’ont donné l’envie de réaliser le recueil que vous avez entre les mains.

Régalez-vous à le lire. C’est du lien. L’expression de la sororité dont nous avons besoin, plus que jamais, en ce début de Confinement, le retour.

N.B. : Nous avons choisi d’éditer sans photos (autant pour privilégier le texte que pour raisons d’économies). Si vous souhaitez compléter ces lectures par des visuels ou des liens, rendez-vous sur www.mariechristinebiet.com/blog/

 

 

 


1 commentaire

Le Covid et moi – Marie-Christine BIET · 9 février 2021 à 14 h 59 min

[…] L’ensemble de ces lettres a été rassemblé dans un joli recueil sorti en décembre (https://www.mariechristinebiet.com/2020/12/20/je-vous-ecris-de-chez-moi-le-recueil/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *