Je blague un peu. En vrai, je ne suis pas à Quiberon. Juste par le souvenir. Mais aujourd’hui j’ai envie de témoigner ma sympathie envers une Quiberonnaise dont vous avez sans doute entendu parler, cette femme atteinte du Covid et victime (en plus) de la haine de certains voisins. Comme j’y étais pour un de mes derniers reportages avant le confinement, j’ai envie de vous parler de femmes formidables, de belles personnes croisées là-bas et qui j’espère, traverseront cette crise sans trop de dégâts. Vous trouverez ces super nanas et bien d’autres dans Bretagne Magazine de l’été prochain, dans un sujet illustré par le photographe Simon Cohen.

Vous remarquerez que mes photos sont dans un esprit « respect des distances ». Jamais de foule, même en terrasse, même sur la plage, ni autour des menhirs…

 

https://www.letelegramme.fr/bretagne/suspectee-d-avoir-contracte-le-covid-une-habitante-de-quiberon-harcelee-26-04-2020-12544297.php

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/degage-meurtriere-dehors-une-habitante-de-quiberon-malade-du-covid-19-porte-plainte-apres-avoir-ete-harcelee_3938377.html

 

Vérène et Marie-Charlotte Indekeu étalent la confiture

Leurs parents ont vécu intensément à Orgères (35) le désir d’une vie à la campagne dans les années 70. Mais une rude sécheresse leur a fait renoncer aux biquettes. Pour renflouer la caisse, ils se sont mis aux confitures. Qu’ils vendaient sur les marchés de Quiberon en été, avant d’y trouver une maison. Là, leurs deux filles s’éclatent. Accros au surf et au vélo, devenues grandes, c’est décidé : elles aussi y élèveront leurs enfants. Avec leurs compétences complémentaires, Vérène et Marie-Charlotte développent la petite entreprise qui diffuse dans toute la région des délices à base de fruits de saison : intemporelles, créatives, voluptueuses, ou surprenantes, comme ces sucrées-salées aux algues ou au Muscadet ! www.lacourdorgeres.com

Quai des Saveurs, ZA Plein Ouest, Quiberon. Tél. 02 9729 55 62

 

Catherine Bourdon cultive son jardin

Elle est arrivée avec Hervé à Quiberon en 2005 pour « vivre son rêve ».  Cuisinier autodidacte, Hervé a construit son art au fil des années pendant que Catherine peaufinait le style du lieu, résolument tourné vers la mer – même les tables sont faites à partir de carcasses de bateaux ! Ils ont vécu leur première étoile au Michelin « comme un coup de Trafalgar » mais n’en gardent pas moins les pieds sur terre. Au propre et au figuré. Ne trouvant pas de bons légumes produits localement, ils se sont lancés dans la permaculture, Au début, avec la contribution de chaque collaborateur, maintenant avec Cyril. Quarante variétés de légumes et de fleurs s’ajoutent aux herbes et algues sauvages glanées sur la presqu’île pour surprendre les gourmands. Passionnée de vins, Catherine a l’ambition de planter une vigne en 2020. http://www.lepetithoteldugrandlarge.fr/

Le Petit hôtel du Grand Large 11, quai Saint-Ivy, Saint-Pierre-Quiberon. Tél. 02 97 30 91 61

 

Morgane, la fée de Port-Haliguen

Le plus vieux bar de Quiberon dispose d’une fort agréable terrasse orientée au midi. Son intérêt essentiel réside dans le fait d’avoir conservé sa déco d’origine. Un cadre où se sentent bien les marins et toute la population locale, ravie de sa reprise par Morgane Bellec. On y déguste des huitres, des galettes et de copieuses salades.

1, place du Port-Haliguen. Tél. 02 97 50 07 47

 

La bonne pêche (1)

Spécialisée dans la peinture de poissons et autres animaux marins et subaquatiques, Diane Loranchet peint sur des cartes marines anciennes et sur des morceaux d’épaves qu’elle glane sur les plages de Quiberon et de Belle-île. Son atelier Mémoire d’épaves, est ouvert à l’année. 18 avenue de Groix. Tél. 06 64 31 42 65 https://www.lespoissonsdedilo.com/

On peut aussi voir son travail dans la remarquable galerie Carnets de Voyage. 15, rue de Port-Maria, Quiberon. Tél. 06 03 21 17 26

 

La bonne pêche (2)

Stéphanie Gontard aussi aime glaner sur l’estran. Aucun déchet ne la rebute. Tout ce que la mer rejette peut intégrer ses œuvres qu’elle expose dans la région et (quand il en reste !) sur les murs de sa vieille maison en face de la petite chapelle de Saint-Julien où elle tient des chambres d’hôtes.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quiberon-56170/stephanie-gontard-artiste-aux-multiples-talents-4394402

24, rue des Goëlettes, Quiberon. Tél. 06 86 70 50 81

 

On reste chez grand-mère

Le Vivier n’est pas tenu par une femme mais ce restaurant a été créé par la grand-mère de Jacques et Bruno. Au décès de son mari, en 1958, et dans l’impossibilité de gérer son activité, elle a décidé d’ouvrir une gargote pour vendre les fruits de la mer. Dans la même ambiance, décontractée et conviviale, on déguste toujours huitres, crabe, palourdes, bigorneaux, bulots et aussi des poissons fumés. Tous pêchés ou élevés à proximité. Un pur bonheur au coucher du soleil !

Route du Vivier, Quiberon. Tél. 02 97 50 12 60

 

Grand-mère, le retour

Face au plus joli port de la presqu’île, on se pose soit sur le pont du Bateau Ivre ou à la terrasse de l’Annexe. De ces deux cafés, l’Annexe est un peu plus dans son jus, quoique sobrement modernisé par Chantal, qui vit son rêve de reprise du café de sa grand-mère. C’est un vrai bonheur de s’y enivrer des lumières de couchers de soleil jusqu’à plus soif.

L’Annexe, 2 quai Saint-Ivy, Portivy

 

Plonger dans la lecture

Pour lire sur la plage (ou en prévision d’un confinement), on fait un tour à la librairie de Florence Cavallin. On y trouve un bouquin, un ouvrage nautique, un récit maritime, un livre jeunesse ou une BD. Avec Alexandre et Gurvan, on a là un trio d’excellent conseil qui ne ménage pas sa peine pour participer à divers événements culturels et organiser un salon comme le Quai des écrivains au Port d’Orange. Juillet-août, ouvert en nocturne. https://www.librairiesdeportmaria.fr/

1, quai de l’Océan. Tél. 02 97 50 01 43

 

Vue sur Deux Mers

Grâce à Delphine et Mathieu, ce bel établissement hôtelier des années 30 a retrouvé son charme initial tout en se mettant au gout du jour… mais en se passant toujours de télé et d’ascenseur. Autant le savoir avant de réserver une suite familiale au 3ème étage ! Là, vous êtes en mode « roi du monde » avec vue sur les deux mers : la côte sauvage à l’ouest et la baie à l’est. S’il pleut, vous aimerez bouquiner ou rêvasser dans la véranda. http://www.hotel-des-deux-mers.com/

8, avenue Surcouf, Penthièvre, Saint-Pierre. Tél. 02 97 52 33 75

 

 


3 commentaires

N. · 27 juillet 2020 à 18 h 26 min

Merci pour toutes ces bonnes et belles adresses…
Par contre ça craint pour la bêtise de ces gens qui sont cruels avec cette femme….
J’espère qu’à Rennes ce ne sera pas le cas… la femme qui m’a annoncé pour sa fille a été honnête de nous prévenir… nous vivons dans le même adresse et elle nous prévenait de faire gaffe et notre position ne peut qu’être solidaire (enfin j’espère… que c’est le cas pour tous)

APInes · 28 juillet 2020 à 9 h 24 min

Que de bonnes adresses que nous avons envie de découvrir ! Mais malheureusement pas pour l’instant lorsque l’on essaye d’être raisonnable ! Attendons des jours meilleurs !

Bourges · 31 juillet 2020 à 13 h 16 min

Bravo MCB! Tu as fait un bon travail sur Quiberon ! je garde en mémoire quant on ira un jour à Quiberon j’espère , ce n’est pas le moment en ce moment avec Covid et vacanciers….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *