Cette semaine, je vais vous parler de mon émission Carré VIP – vieilles pies

C’est une émission que j’ai lancée en 2016 en réaction à une crise de jeunisme de ma cheffe au magazine ELLE avec qui je collaborais jusqu’alors : la cheffe en question avait refusé mes propositions de portraits de femmes pour un article sur trois Bretonnes au motif qu’elles étaient trop vieilles : elles avaient 37, 43 et 48 ans !

Bref, en souvenir de mes années radio, j’ai décidé de lancer une émission dédiée aux femmes, les dé-ménagères de plus de 50 ans.

Dont le temps de cerveau disponible est plus consacré aux autres, à l’art, aux affaires, à la littérature, à la politique,.. qu’au plumeau, au brushing et à la fashion.

Importantes pour les leurs, dans leur quartier, dans la ville ou au-delà, elles viennent bavarder au Carré V.I.P. avec deux invitées.

Après plusieurs « râteaux », c’est Radio Alfa RCF qui a accueilli mon projet – et je remercie l’enthousiaste Etienne Pépin, son directeur à l’époque.

Le Carré VIP de janvier 2020 accueille trois Nantaises ou plutôt trois femmes issues du pays du vignoble nantais. Christine Airiau Leclair, 52 ans, a fait un AVC à 32 ans. Elle s’en est sortie avec beaucoup de volonté et a raconté cette épreuve dans un premier livre « Une vie après l’AVC ». Elle vient d’en publier un deuxième « Une femme française …presque ordinaire » toujours aux éditions l’Harmattan

Découvrez ce qu’en dit le site de Slow food où Christine est très engagée. 

Christine Airiau-Leclerc et Carlo Petrini

Christine est venue avec ses deux invitées, Nathalie et Sophie.

Nathalie a 49 ans. Responsable administrative dans une entreprise de transport de voyageurs, elle est mariée et maman comblée de trois grands garçons.

« J’adore cuisiner des bons petits plats pour ma tribu, toujours prête à essayer des nouvelles saveurs.  J’aime lire, voyager, aller au cinéma, au restaurant avec les copines et pourquoi pas acheter la dernière petite robe vue en vitrine ! » Elle a une âme de bénévole à travers divers engagements dans des associations variées. 

Sophie a 54 ans. « Troisième d’une fratrie de quatre filles, j’ai eu une enfance heureuse remplie de très bons souvenirs. Mon mari et moi n’avons pas eu d’enfant. C’est un choix délibéré de notre part après plusieurs tentatives médicales. Nous aurions pu adopter mais nous ne l’avons pas souhaité. Nous sommes aujourd’hui heureux mais sans doute différents des autres couples « parents ».

Ce qui me caractérise c’est ma soif de liberté. Je n’aime pas dépendre des autres, j’aime avoir le choix et décider par moi-même. Sociable, j’aime rendre les gens heureux, les recevoir, qu’ils se sentent bien à nos côtés.

Fidèle en amitié, j’apprécie la simplicité et la perfection à la fois. Très empathique, j’aime découvrir ce qui peut être différent chez les autres. Passionnée par la danse, elle reste pour moi un véritable langage universel, une façon de pouvoir communiquer avec les autres mais aussi de laisser exprimer son corps. 

Ce fut aussi ma bouffée d’oxygène suite à mon cancer découvert à l’âge de 50 ans.

Notre bonheur nous appartient, il est bien plus proche qu’on ne le pense, à nous de le cultiver. »

Les choix musicaux de Christine nous ont offert la joie de réécouter Jean-Louis Aubert, Ray Charles et U2 (c’est une fan d’Irlande !)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *